Vertige aux Bouffes du Nord -Emilie Gauthier

Dans une succession de tableaux délurés et clinquants, sept comédiens racontent leur passage dans une école de théâtre. Le rideau se lève en 2001, au milieu d’amours naissantes et d’amitiés en devenir : dans la salle, le spectateur oscille entre le rire et la sidération à l’écoute de la première réplique de la pièce – quelque chose comme « je te pénètre » ; « je te suce ». Finalement le rire l’emporte : l’on comprend que les deux personnages, dans une mise en abîme cocasse, répètent eux-mêmes un de leurs rôles d’école. Et si bien qu’ils se prennent au jeu : la fabrique du théâtre devient, pour les jeunes premiers, l’école du désir. Mais à l’enjouement pubère succède brutalement un autre tableau saturé d’angoisse et de cris. Dans une date fatidique, qu’on devine être le 11 septembre 2001, une foule de morts se pressent, dans un enchaînement compulsif et violent de monologues désespérés et d’hurlements. 

Guillaume Vincent, Vertige, Bouffes du Nord, 6 avril 2023.

Vertige, représenté aux Bouffes du Nord le 6 avril 2023, est le chœur d’une jeune génération en détresse, prise au piège d’un présent qu’elle semble subir sans comprendre, et terrorisée par un avenir incertain, qui n’est que promesse de chaos. Peu d’espoir dans cette pièce pour la jeune génération d’acteurs de 2001, qui, du traumatisme de la découverte du SIDA à la pandémie de Covid-19, n’a fait que se débattre au fil des catastrophes : attentats terroristes, suicide, alcoolisme, violences sexistes, élévation monstrueuse de l’extrême droite. Malgré la fête, les rires et les strass, un lourd sentiment de vanité et d’incertitude emporte tout. De ce vaste récit initiatique, de ce passage à l’âge adulte, le spectateur ne retient qu’un coup d’œil sombre sur sa propre époque, brouillé par la confusion dramaturgique et textuelle qu’opère la mise en scène. Voilà donc un spectacle hétérogène et dissonant, sans doute à l’image de la génération qu’il veut peindre – mais qui ne s’y reconnaît point.  

Emilie Gauthier



Citer ce billet
Emilie Gauthier (2023, 27 mai). Vertige aux Bouffes du Nord -Emilie Gauthier. Atelier de critique théâtrale -Sorbonne Université. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vz6r

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search