Vertige (2001-2021) par Guillaume Vincent – Alice Clabaut

Guillaume Vincent nous montre que le théâtre et la vie s’entremêlent toujours unpeu, jusqu’à vous en donner le Vertige (2001-2021).

La programmation de mars-avril 2023 du théâtre des Bouffes du Nord propose de prendre de la hauteur sur les vingt dernières années avec Vertige (2001-2021), un texte écrit et mis en scène par Guillaume Vincent en collaboration avec les sept interprètes issus de la promotion 6 de l’École du Nord : Suzanne de Baecque, Adèle Choubard, Maxime Crescini, Simon Decobert, Joaquim Fossi, Solène Petit, Rebecca Teten.

Vertige (2001-2021) retrace le parcours de sept jeunes gens qui intègrent une école de théâtre à l’orée du nouveau millénaire. Le programme promet de suivre la trajectoire d’une génération qui a vécu les horreurs du début du siècle : l’effondrement des Tours jumelles, la montée de l’extrême-droite, la crise économique, le dérèglement climatique, etc. Tous ces éléments contextuels apparaissent en toile de fond, certes, mais en sortant du théâtre c’est plutôt les différents parcours de vie de sept jeunes acteurs qui marquent les esprits. Pour cause, le spectacle se construit autour de leur vie à l’école et des pièces de théâtre qu’ils travaillent et qui les travaillent. Et comme dans la tête d’un ou d’une jeune vingtenaire, il y a beaucoup de choses dans cette pièce, peut-être trop à certains moments, en tout cas suffisamment pour vous donner le Vertige, et laisser la possibilité à chacun de s’approprier un morceaux de cette explosion d’émotions et d’événements. 

Il faut le dire, Vertige (2001-2021) est un spectacle éclatant et mouvant. Ces deux qualificatifs sont à comprendre dans leur polysémie. Tout est d’éclat. Les costumes bigarrés tapent dans l’œil et font résonner visuellement les textes de théâtre qu’ils permettent aux comédiens d’incarner. Du nu, de la nuisette et des plumes pour Feydeau, ou de grands chapeaux et des robes longues pour Tchekhov. Les choix de lumières vives et colorées mettent en valeur autant les paillettes du décor que les émotions des personnages. Le spectacle est aussi construit autour des éclats de voix. Ça rit, parfois un peu grassement, ça jouit, parfois un peu fort, ça crie, parfois un peu trop. Éclat, éclatant, éclatement, la pièce part dans tous les sens, au moins pendant le premier acte qui voit ces jeunes entrer dans leur école de théâtre, découvrir la vie et s’éclater eux-aussi. Amour du théâtre et ambition professionnelle, amour tout court et projet d’avenir, leur vie est rythmée par leur autonomie récemment acquise loin de leur famille et de leurs milieux sociaux. Et les pièces qu’ils travaillent leur permettent d’explorer cette liberté nouvelle. 

Vertige (2001-2021) est aussi un spectacle mouvant. Comme ces jeunes que l’incertitude du monde présent et futur anime, les décors de la pièce bougent et les comédiens occupent tous les espaces du théâtre, l’avant et l’arrière scène, le public et les coulisses. Les Bouffes du Nord dansent avec ces sept acteurs de l’école du nord. Même si ces jeunes adultes semblent d’abord frivoles et naïfs, le deuxième acte confirme leur profondeur et rend leur parcours émouvant. Les sept personnages acquièrent alors une autre dimension. Leur envergure se relève à mesure que leurs failles et leurs doutes se révèlent. Une touche tragique s’ajoute au comique de la pièce et les mouvements des corps s’accordent avec celui du temps qui passe. On parle alors du futur tel qu’on ne peut pas l’imaginer lorsqu’on commence ses études : mouvant, et mourant. 

Vous l’aurez compris, il n’est pas facile de résumer Vertige (2001-2021) sans risque d’en amoindrir le propos. Une chose est sûre, cette œuvre complexe et colorée met en lumière la problématique de la création d’un spectacle de théâtre au côté de celle de la construction de soi. 

Alice Clabaut



Citer ce billet
Emilie Gauthier (2023, 9 mars). Vertige (2001-2021) par Guillaume Vincent – Alice Clabaut. Atelier de critique théâtrale -Sorbonne Université. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vz6l

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search